Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Rien n'est plus beau qu'une femme

Photographe amateur sur Orleans, Auxerre ou Montauban, la beaute feminine en noir et blanc est mon inspiration photographique principale. Mon approche est esthétique avec des mises en ambiance qui ajoutent une touche créative. Et si nous construisions un projet ensemble ?

Nivéa retire une publicité pour abus de Photoshop

Publié le 2 Octobre 2013 par ERos in Inspirations

Nivéa retire une publicité pour abus de Photoshop

Au Royaume-Uni, Nivéa a récemment retiré une publicité en raison d'un excès de retouche avec Photoshop.

Effectivement, regardez la photographie de Cindy Joseph, mannequin de 62 ans, à gauche sur mon montage photo. Comparez-le avec son portrait sur la publicité Nivéa, à droite. On constate une sacré différence !

Le slogan employé : "réduit visiblement les rides" et "aide à prévenir les tâches de vieillesse". Drôlement efficace cette crème Nivéa !

L'autorité de régulation de la publicité britannique a fait retirer cette campagne. Elle a évoqué comme motif que la retouche excessive employée dépassait les promesses d'action du produit. Elle précisait dans son avis que Nivéa n'apportait pas la preuve d'une efficacité de sa crème à la hauteur des promesses affichées.

La retouche excessive courante en publicité

Les publicitaires ont tellement l'habitude de retoucher à l'extrême qu'ils dépassent bien souvent les frontières du raisonnable. Il n'y a qu'à examiner de nombreuses publicités de parfum, de maquillage, de vêtements ou d'accessoires vestimentaires. Certaines marques ont recours à une égérie souvent recrutée parmi les stars du cinéma. Quelquefois, le portrait de ces stars y est tellement retouché qu'on ne les reconnait plus. Pour éviter cela et justifier leur investissement, ils mettent tout simplement leur nom en légende. Un comble ! Employer une star est justement pour que sa notoriété apporte quelque chose à la marque. Si on est obligé de mettre son nom pour la reconnaître... Où est l'intérêt ?

Vers une image de la femme "normale"

En tout cas, l'acte de Nivéa constitue une première. Les publicitaires évolueraient ils pour retrouver leur raison ? Après Dove qui réalise ses campagnes publicitaires avec des femmes "normales" (celles que l'on croise dans la rue tous les jours), d'autres marques modifient progressivement leurs pratiques. Tant mieux... même si cette évolution est lente !

C'est un progrès dans la reconnaissance de la femme à tout âge de sa vie, sans dictature du jeunisme, ni du corps et du visage "parfaits" (au sens d'une beauté standardisée).

Commenter cet article