Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Rien n'est plus beau qu'une femme

Photographe amateur sur Orleans, Auxerre ou Montauban, la beaute feminine en noir et blanc est mon inspiration photographique principale. Mon approche est esthétique avec des mises en ambiance qui ajoutent une touche créative. Et si nous construisions un projet ensemble ?

Nu : les herbes sèches

Publié le 30 Septembre 2012 par ERos in Nu

eric-rosier-eros-nu-femme-nature-1811nb.jpgCe petit coin de nature où poussent deux herbes sèches cachent un portrait nu.

Mon idée première était bien évidemment de traiter ce nu abstrait en noir et blanc. Celles et ceux qui connaissent ce blog depuis quelques années ont appris mon approche de la photo de nu. Il faudra d'ailleurs que je la résume dans une page expliquant mon approche (voir aussi la page Mes projets si cela vous intéresse).

Habituellement, pour apporter une certaine pudeur au nu et gommer le côté charnel donc sexuel du corps féminin, je ne traite mes photographies de nu qu'en noir et blanc.Habituellement, dis-je...

Cette fois, ce nu abstrait très évasif derrière ces deux brins d'herbe sèche disparait dans la gamme des gris. Du coup, ce n'est pas un nu abstrait, c'est une photo abstraite tout court. Le nu disparait.

Peut-être aurais-je dû la faire moins floue en fermant davantage mon diaphragme (pour les spécialistes) ?

J'ai donc adapté ma philosophie de la photo de nu en me disant qu'après tout, un nu flou en couleur est tout aussi pudique qu'un nu en noir et blanc. A vous d'apprécier quelle est votre préférence.

eric-rosier-eros-nu-femme-nature-1811.jpg

Commenter cet article

Baret 01/10/2012 08:45


Salut Eric!


C'est très curieux comme on a l'impression de deux oeuvres complètement différentes alors qu'il s'agit du même sujet.


Je trouve l'image en couleurs très "accomplie", complète, se suffisant à elle-même, très proche de la peinture impressionniste. Un Renoir eut pu être à peine moins flou !


Le noir et blanc est à l'inverse assez frustrant, car il n'apaise pas notre "curiosité érotique". Le flou est trop accentué, et ne laisse pas suffisamment de repères pour l'imaginaire. "Tiens!
une femme floue!..." pense-t-on, restant par ailleurs peu capables de lui donner chair... Il reste à s'intéresser à la créativité et à la technique, comme toujours impressionnantes !


Il y a du feu dans ces deux images qui m'évoquent aussi les hautes flammes d'un feu de bois. Oh le joli symbole!... Femme qui brûle, femme brûlante, les feux de l'amour...


Continue, cher Eric !

ERos 01/10/2012 14:17



Tu as raison Patrick et je suis en accord avec toi. La version couleur a cette part d'abstrait suffisante pour reconnaitre tout de même une silhouette de femme nue. Par contre, l'humanité de la
silhouette féminine se perd dans les tons de gris.


J'ai tenté mais cela ne convient pas. Je conserve donc la version couleur. Le reste de cette très belle série de nu pudique sera publié dans les semaines qui viennent.


Pour le feu, c'était simplement celui du soleil de 19h, dans un coin de campagne perdu du Tarn, à deux pas d'une belle vigne de Gaillac rouge.


Mais cela est une autre histoire. Tu verras...


A bientôt.


Amicalement.


Eric



stephane 01/10/2012 06:39


une approche du nu peux commune

ERos 01/10/2012 14:12



Hé oui, c'est... flou non ?