Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Rien n'est plus beau qu'une femme

Photographe amateur sur Orleans, Auxerre ou Montauban, la beaute feminine en noir et blanc est mon inspiration photographique principale. Mon approche est esthétique avec des mises en ambiance qui ajoutent une touche créative. Et si nous construisions un projet ensemble ?

Le garage abandonné : calendrier de routiers

Publié le 16 Juin 2010 par ERos in Ambiance

portrait-femme-dos-nu-vieux-garage_4598.jpg

Nous voici dans le garage abandonné avec Cat posant de dos dans une robe choisie par l'organisateur de la séance.

A la vue de cette robe, mon ami Patrick Oury et moi-même avons levé les yeux au plafond. Nous nous demandions alors quelles photos on pourrait bien faire avec un tel vêtement. Je trouvais le style de cette robe peu adapté au lieu. Comme trop... je ne sais pas quoi mais plutôt du genre à figurer sur les calendriers de routiers ou de garagistes des années 70-80. Très courte, moulante, très dégagée dans le dos et avec une chaînette centrale verticale pour assurer la tenue (?). C'est surtout le décolleté qui était surprenant. Très... plongeant et formé par un grand pli de tissu qui baîllait largement en avant dans une forme triangulaire. Pas facile à décrire. L'ensenble donnait une esthétique qui n'était pas vraiment à mon goût, c'est le moins que l'on puisse dire. Cat ne semblait pas non plus tout à fait convaincue. Cependant comme c'est une modèle douée d'une souplesse et d'une adaptabilité à toute épreuve, elle n'a pas rechigné à poser ainsi vêtue. Pour le reste, nous étions là, tous volontaires et l'exercice du jour était aussi de composer avec les éléments imposés par l'organisateur. Il procède toujours ainsi dans ses stages photos.


Ma photo décryptée

 

Dans cette partie du garage, j'ai choisi d'intégrer le côté métal de la tôle ondulée constituant la cloison et de la carcasse de la Renault 4L. J'ai proposé à Cat de se placer de dos, afin de mettre justement en valeur son dos nu. Cela donne une pose assez décalée, toute en contraste, une situation insolite avec cette femme qui parait très déplacée dans ce lieu. La faible luminosité m'imposait de chercher les zones de lumière afin d'avoir une vitesse d'obturation suffisante.

Réglages :sensibilité iso 640 / diaphragme f5,6 / vitesse d'obturation 1/90 s / surexposition de 0,5 (conseillée avec le Nikon D80)

 

Commenter cet article