Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Rien n'est plus beau qu'une femme

Photographe amateur sur Orleans, Auxerre ou Montauban, la beaute feminine en noir et blanc est mon inspiration photographique principale. Mon approche est esthétique avec des mises en ambiance qui ajoutent une touche créative. Et si nous construisions un projet ensemble ?

Sortie de capteur

Publié le 7 Avril 2007 par ERos in Charme

Tout juste sortie du capteur de mon Nikon D80, voici une photo pleine de charme, comme je les aime. Des mains féminines, un bijou et de la dentelle. Côté technique : une faible profondeur de champ (pleine ouverture à 1,8 avec mon 50 mm), réglage sur 400 iso. En post-traitement, un petit tour rapide dans Photofiltre pour corriger l'exposition légèrement (densification et contraste) et virer l'image couleur en utilisant la fonction photo ancienne du logiciel. Et voilà une photo avec un petit air rétro qui correspond bien au sujet photographié.

La séance d'aujourd'hui fut très productive : une pellicule T-Max 100 36 poses à développer + une HP5 de 36 poses à finir (il en reste une dizaine à faire), plus 120 photos numériques. L'avantage va au numérique pour la rapidité de visualisation des images. Une heure après être rentré, je contrôlais mes images sur mon écran d'ordianteur. Avec l'argentique, c'est beaucoup plus lent, il faut prendre son temps : les pellicules retournent d'abord au frigo et attendent que je me décide à sortir ma chimie et à passer une soirée à les développer dans ma cuisine. Ensuite, il faut aller au labo tirer une planche contact pour contrôler les images et sélectionner celles qui vont être dignes d'être tirées. C'est pas fini, après tout ce temps, il reste le principal à faire : les tirages. Alors au retour au labo pour passer près d'une heure par photo et sortir quelque chose qui en vaille la peine.

La seule différence, c'est qu'une fois le tirage argentique sur papier baryté en main, ce n'est même plus la peine de parler du numérique. Là il n'est plus à la hauteur pour sortir du noir et blanc de qualité... à moins d'y mettre le prix... et quel prix : 600 euros minimum pour une imprimante qui sera inutilisable dans les 3 à 5 ans, ajouté à cela le prix du papier photo de qualité équivalente (2 à 3 euros la feuille) et les encres (là le tarif varie beaucoup mais plombe bien le budget de toute façon car les cartouches sont à remplacer souvent). En argentique, un tirage coûte moins de 2 euros et l'agrandisseur utilisé est quasi-inusable et la chimie ne coûte pas cher... Alors, avec le numérique on se fait plaisir sur l'écran, tout de suite ou presque, tandis qu'avec l'argentique on attend un peu (ou beaucoup selon le temps libre disponible et aussi le courage) mais au bout du compte on est gagnant lorsque l'on tient un beau tirage réussi en mains.

Voilà pourquoi vous pouvez me croire, je vous dis que l'argentique est loin d'être mort.

A bientôt.

 

Commenter cet article