Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Rien n'est plus beau qu'une femme

Photographe amateur sur Orleans, Auxerre ou Montauban, la beaute feminine en noir et blanc est mon inspiration photographique principale. Mon approche est esthétique avec des mises en ambiance qui ajoutent une touche créative. Et si nous construisions un projet ensemble ?

Tango : entre ombre et lumière - n°8222

Publié le 19 Décembre 2008 par ERos in Danse

Face à face entre ombre et lumière pour "mes" deux danseurs de tango. On sent le regard intense, la recherche de concentration, du geste parfait, pur au rythme de la musique qui les emporte et leur fait oublier l'appareil photo.

Une lumière difficile ce jour-là, ai-je déjà dû vous dire. Un cache-cache du soleil avec les nuages sous un vent fort qui faisait varier la lumière rapidement. Alors pensez-donc pour le photographe qui était déjà bien en peine de trouver le bon cadrage, la bonne focale, la mise au point, sans compter l'instant parfait pour déclencher... alors cette lumière qui variait constamment me faisait pester en moi-même. Règle numéro un avec des modèles, ne jamais montrer la moindre difficulté avec la technique. Enfin bon, c'est une règle hein, chacun fait comme il l'entend pour construire sa relation avec ses modèles. Moi, je suis comme la plupart des gens... faillible. Alors je ne cache rien, je ne triche pas avec les personnes que je rencontre... enfin j'essaie, ce n'est pas toujours facile. 
Revenons à notre photo, pour vous faire remarquer que cette lumière zénithale réservait aussi de beaux instants, tel celui-ci, qui n'a pourtant pas reçu un très bon accueil auprès des deux danseurs.
J'aime pourtant cette union improbable de contraste lumineux et de nuances dans les ombres... rarement rencontrée.  
Commenter cet article

Elise 20/12/2008 12:04

Waouh quelle lumière ! Ce jeu d'ombres contribue à renforcer l'intensité "magnétique" de leur échange... Ah la danse !...BisesElise

ERos 23/12/2008 23:40


Eh oui... la danse. Cela commence à me manquer et il me tarde "de repiquer au truc".
Mi-janvier, je me remets au tango pour une soirée en principe inoubliable.

Je verrai bien une séance avec une modèle volontaire, tout de blanc vêtue avec un tutu pour des photos très "clichés" mais aussi pour des photos dans des lieux décalés (gare en ruine, milieu
industriel, parking d'hypermarché ou souterrain, église en ruine...
 
A suivre. (je suis très têtu quand j'ai une idée en tête)